Accueil | Plan du site | Aide FR | DE | NL | EN rss
Actualités Agenda Annuaire
blind print
Accueil Citoyens Famille Perdre un proche Dons d'organes

Dons d’organes

La transplantation d’organes et la greffe de tissus sont devenus une réalité qui, tous les jours, permet à de nombreux patients de retrouver une qualité de vie.

Mais cet espoir ne serait devenu réalité sans le don d’organe, sans l'élan de générosité et l’esprit de solidarité qui doivent animer chacun de nous.

Le don d’organes est un geste qui consiste à accepter que soit prélevé de votre corps, après votre décès, des organes ou des tissus.

Ces organes et tissus seront destinés à une transplantation ou une greffe, afin de sauver la vie ou d’améliorer la qualité de vie de personnes atteintes d’affections graves.


Qui peut devenir donneur d’organes et comment ?


Toute personne, majeure ou non, et capable de manifester sa volonté, peut s’adresser à l’administration communale au service de la population afin de déclarer soit son opposition à tout prélèvement d’organes ou de tissus après son décès, soit son consentement, dans un acte de volonté explicite, en tant que candidat donneur d’organes après son décès.

L’administration communale a l’obligation de faire enregistrer cette décision au Registre national. (Loi du 17/02/1987 – art.10, § 4). Notez que si vous changez d’avis après votre première déclaration, ceci est toujours possible.


Que se passe-t-il en l’absence de toute déclaration ?


C’est le principe « qui ne dit mot consent » qui prévaut, sauf s’il est établi qu’une opposition a été exprimée contre un prélèvement. Les proches du défunt (père, mère, enfants et conjoint) peuvent également faire opposition au prélèvement. Mais, en présence d’une déclaration, la famille ne saura s’opposer à votre volonté.


Quelle utilité de déclarer son consentement ?


Votre déclaration est consignée dans le Registre national qui doit être consulté avant tout prélèvement d’organes ou de tissus après le décès.
  • Votre volonté sera respectée sans contestation possible.
  • Les coordinateurs de transplantation pourront en prendre connaissance instantanément en consultant le Registre national accessible 24h/24h et agir dans les plus brefs délais (chaque minute compte).
  • Votre famille proche sera dispensée de porter la lourde responsabilité de décider à votre place.
  • Vous recevrez une attestation officielle qui pourra faire foi de votre volonté, par exemple dans un pays étranger.

Liens utiles

fermer