Accueil | Plan du site | Aide FR | DE | NL | EN rss
Actualités Agenda Annuaire
blind print

Entre 2 guerres

Après la Première Guerre mondiale au cours de laquelle les Malmédiens combattent sous l’uniforme allemand, Malmedy, comme le reste des Cantons de l’Est, est ré-annexée à la Belgique en application du Traité de Versailles.

Le Traité prévoit que les populations concernées doivent se prononcer sur le rattachement à la Belgique par référendum. Celui-ci est organisé de façon contestable. Les opposants sont priés d’aller signer sur une liste ouverte à leur administration communale. Sur l’ensemble des 33.276 électeurs concernés des Cantons de l’Est, seuls 271 oseront aussi ouvertement manifester leur désapprobation.

Par ailleurs, une polémique oppose un temps l’Evêché de Cologne, dont dépend Malmedy, au Saint Siège. Pour résoudre la question, le Vatican crée temporairement un diocèse de Malmedy-Eupen-Saint-Vith, confié à l’Evêque de Liège et dont le siège se trouve à Malmedy. L’église paroissiale se trouve ainsi promue au rang de Cathédrale, rang que les Malmédiens lui attribuent encore aujourd’hui nonobstant le fait que l’éphémère évêché fut définitivement absorbé par celui de Liège en 1925. C’est au cours de cette période que se produit également la scission du canton de Malmedy qui perd ses communes germanophones, lesquelles constitueront le nouveau canton de Saint-Vith. Malmedy ne conserve que les communes de ce qui est encore toujours appelé la Wallonie malmédienne, à savoir les actuelles communes de Waimes et de Malmedy.

L’entre-deux-guerres est marqué à Malmedy comme dans le reste de la région par une opposition entre les partisans du maintien de la situation acquise suite au Traité de Versailles et ceux d'un retour à l’Allemagne. Cette opposition devient plus aiguë encore après l’accession de Hitler au pouvoir en Allemagne et l’encouragement par le régime nazi du courant militant pour le retour à l’Allemagne. Il se crée même un parti appelé Heimattreue Front (Front patriotique) dont le programme est clairement rattachiste et dont certains membres professent ouvertement des idées nazies.
fermer