Accueil | Plan du site | Aide FR | DE | NL | EN rss
Actualités Agenda Annuaire
blind print
Accueil Tourisme Folklore et Carnaval La Hèyes des rwas

La Hèyes des rwas

Le très riche calendrier folklorique malmédien est inauguré, le 6 janvier, par la fête des rois, une coutume « réservée » aux enfants. Les folkloristes éprouvent cependant beaucoup de difficultés à maintenir cette tradition. Les « Hèyes des Rwas », littéralement « Les quêtes des rois » semblaient tomber d’ailleurs dans l’oubli jusqu’il y a peu.

Pourtant, au 19ème siècle, l’épiphanie était célébrée avec faste à Malmedy car les trois rois mages étaient les saints patrons de l’archidiocèse de Cologne dont dépendait la ville. Au siècle dernier, avant la guerre, les écoliers répétaient, à l’école, le chant de la « Hèyes des Rwas », un air populaire qui fait partie de la mémoire collective locale.

Aujourd’hui, sitôt les vœux du nouvel an souhaités, les enfants vont de maison en maison célébrer les rois. Les groupes interprètent un chant devant les maisons où ils vont quémander une « lôtire », c’est-à-dire une friandise. Ils chantent en wallon et disent que ce sont les rois qui les ont envoyés, ils précisent qu’ils ne mendient pas mais qu’ils viennent quêter, des gaufres ou des gâteaux fendus. Une fois qu’ils ont obtenu ce qu’ils souhaitent, ils entonnent le couplet de remerciement "pour ces braves gens qui nous ont payés si largement, nous dirons du bien de vous où nous irons faire notre fricot et nous vous crions « adieu, jusque dans un an ! » ".

Au siècle dernier, s’ils ne recevaient rien, ils n’hésitaient pas à entonner des couplets peu flatteurs pour les avares. A l’occasion de la fête de l’épiphanie, des concerts étaient organisés. Seuls les mandolinistes en font encore un aujourd’hui.
fermer