Accueil | Plan du site | Aide FR | DE | NL | EN rss
Actualités Agenda Annuaire
blind print
Accueil Tourisme Folklore et Carnaval Le Carnaval La musique Malmédienne

La musique Malmédienne

Le carnaval de Malmedy se distingue de tous les autres par des traditions absolument spécifiques ou sauvegardées d'usages très anciens. C'est ce qui fait son intérêt historique et, osons le dire, ethnologique. Mais cette originalité ne se situe pas qu'au point de vue visuel, elle n'est pas seulement intéressante qu'au niveau des coutumes et de la gestuelle des participants. Un aspect absolument particulier qui frappera et étonnera le visiteur qui vivra le Cwarmê pour la première fois est la spécificité absolue de sa musique. Depuis la progressive codification des usages, vers le milieu du dix-neuvième siècle, lors de la création des sociétés musicales actuelles, des marches ont été composées spécialement pour les sorties. Elles s'intégraient aux sujets choisis, différents chaque année. C'est encore le cas de nos jours. Très vite, un tempo s’imposa : le 6/8. C’est une mesure à deux temps décomposés en deux triolets de croches qui permet aux masques traditionnels, l’expérience l’a montré, de faire sonner en mesure les attributs des costumes et de marcher d’un bon pas joyeux. En plus des marches composées pour les fanfares, plusieurs chansons devenues " classiques " dans le répertoire local sont écrites en 6/8.

A côté de ce style qui contribue à spécifier l’identité du Cwarmê, une production absolument énorme de chansons inédites est due aux compositeurs des rôles du lundi, qui, depuis près de cent cinquante ans nous ont laissé des pasquilles sur des airs connus d’abord, puis des airs d’ouverture et de finale et, progressivement, des chansons comiques ou même tendres, liées généralement au thème du rôle. Depuis la seconde moitié du vingtième siècle, de très nombreux enregistrements ont été réalisés par les sociétés ou des particuliers et une discographie impressionnante a été progressivement constituée. Ce répertoire, exclusivement wallon, a supplanté tous les autres depuis longtemps déjà dans le cœur des carnavalisants et est diffusée au carnaval dans tous les lieux publics où l’on cultive l’esprit malmédien. En outre, lors du bouquet final du dimanche, toutes les sociétés participantes interprètent les airs les plus connus afin de conduire l’immense farandole des masques traditionnels.

fermer